Maurice: Qu'est-ce que le "nid de pirates" est devenu? En attendant Dodo ...

Moins de 1% de la population parle la langue officielle de l'État (anglais). Les habitants de l'île, dont les principales puissances maritimes européennes ont pris possession, sont désormais principalement indiens et créoles (d'origine franco-afro-malgache).

L'attraction naturelle principale et unique de Maurice est l'oiseau dodo, le scientifique C. Linnaeus a écrit ses écrits quand personne ne les a vus. Le phénomène de la terre «Sept couleurs» (ou «sables colorés») jouant avec toutes les couleurs de l'arc-en-ciel n'a pas encore été expliqué par la science. Et les ananas à Maurice sont considérés comme une mauvaise herbe.

«Étoile et clé de l'océan Indien» ne sont pas que des mots, ils sont écrits sur les armoiries d'un petit État. Par conséquent, il a été indiqué que la clé passait donc de main en main de l'île (il y en a trois - elles appartiennent toutes à l'État de Maurice). L'île avait plusieurs noms. Une fois découvert par les Arabes (en 975), mais comme la terre était inhabitée et qu'il n'y avait personne à échanger, ils partirent en laissant leur nom: Dinarobin (Silver Island). Puis, déjà au XVIe siècle, les Portugais apparaissent et donnent leur nom: Cisne (Cygne). Maurice est devenue un point de transit sur le chemin de Goa.

Quelques années plus tard, les Néerlandais sont arrivés - c'était tellement pratique pour eux de faire une pause sur la route de l'île de Java qu'ils ont donné leur nom (Mauricius) et ont décidé de s'installer serrés.

En 1715, les Français sont arrivés et ont renommé l'île de France (comme dans leur pays d'origine). Ils se sont sérieusement mis au travail, sillonnés et ont étudié les fameux amiraux Bougainville (un cépage en son honneur) et La Pérouse (et nous avons un détroit en son nom).

Et puis, tour à tour, l’île a été une monnaie d’échange dans les affrontements militaires incessants des Français et des Britanniques et, en même temps, le refuge des corsaires. Prendre d'assaut, capturer des beautés, crier «à bord!» - il est possible que toutes les parcelles similaires ultérieures aient grandi dans ces eaux côtières. Il est possible que ce soient les pirates qui ont expulsé les Hollandais, mais sous les Français, ils sont devenus des pirates «en droit». Pirate le plus célèbre Robert Courtuff surnommé "La tempête des mers" devenu officier de la flotte française, il obtint même le titre de baron. Le voleur est devenu l'un des premiers messieurs de l'ordre de la Légion d'honneur. Il mourut en France, "sous notaire et médecin", le plus riche armateur de France. Et sur l'île, quelque part ailleurs, se trouve son trésor.

Et puis les Britanniques sont venus sur l'île. La traite des esclaves était déjà interdite, mais le peuple indien était attiré à Maurice. Et maintenant, ils constituent la majorité ethnique et religieuse de la population. Mahatma Gandhi a également visité l'île.

Maurice a été visité par des écrivains et des érudits (Charles Darwin). Tout le monde a admiré l'île et Joseph Conrad (1957-1924) l'a qualifiée de «perle de douceur». Ce classique de la littérature anglaise est d'ailleurs né à Berdichev. Il s'appelait Jozef Theodor Konrad Kozhenevsky. Son père, un rebelle polonais, a été exilé à Vologda, la famille l’a poursuivi. Puis - Chernihiv, Lviv, Cracovie, Marseille, Angleterre. Il faisait partie du service naval, détruisait toutes les mers, écrivait des livres merveilleux et même abandonnait le titre de chevalier britannique, car il possédait déjà les armoiries de sa famille. Vous pouvez parler sans fin d'un écrivain merveilleux, mais le fait même qu'il ait perçu l'île Maurice est intéressant ici.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Maurice était une base navale anglaise et a joué un rôle important, en particulier après la prise de Singapour par les Japonais. Et puis a suivi la lutte pour l'indépendance.

Au cours du siècle dernier, Maurice a beaucoup gagné mais a aussi beaucoup perdu. Et les pertes étaient irréparables. Les tortues, qui étaient les «conserves vivantes» de tous les navigateurs, ont disparu. Disparu et le monde célèbre dodo oiseau. Même ses dessins n'ont presque pas survécu.

“Dodo” était le nom que les Hollandais l'appelaient, et c'est le deuxième nom du dodo. Un énorme oiseau incapable de voler, à jamais disparu du globe. Après tout, ils n’avaient autrefois pas besoin de craindre quoi que ce soit - les îles étant inhabitées, les oiseaux ont oublié comment non seulement voler, mais même courir et nager rapidement.

Le nom "Dodo" lui-même est dérivé de "idiot" ou légèrement plus rugueux (d'ailleurs, nous avons aussi un oiseau aussi crédule dans l'Arctique). Il suffisait de s'approcher d'elle, de frapper et de manger - bon, la viande était délicieuse. Gerald Durrell a utilisé l’image de Dodo comme emblème de son fonds de protection des animaux sauvages menacés. Et sur le blason de l'île Maurice dodo flaunts. Et en anglais, il y avait un dicton: mort comme un dodo (mort comme un dodo). Bien que les Britanniques avant "Alice au pays des merveilles" aient en général considéré l'oiseau comme un mythe.

Mais le dodo n’a vraiment pas été vu depuis plusieurs siècles, bien que certaines personnes ne perdent pas espoir. Au moins dans d'autres endroits encore assez perdus ... Et la génétique va "reconstruire" l'oiseau. Les scientifiques d'Oxford sont déterminés en termes de "renaissance" du dodo. Les os sont préservés, l'ADN est isolé. L’humanité voudrait bien rendre ce qui a été détruit, comme on dit, en seulement 80 ans. Attendons donc un peu en attendant Dodo ...

Et Maurice continue à vivre, travailler (plantations de sucre et tourisme), se détendre, célébrer. La vie culturelle sur l'île est assez riche. Il y a aussi des célébrités. Il suffit de dire que le descendant de l'île est Jean-Marie Gustave Leclezio - lauréat du prix Nobel de littérature en 2008, reconnu comme "le plus grand écrivain vivant en langue française".

Pendant les vacances mauriciennes, tout est mélangé: il y a un catholique, le 1 er mai et l'anniversaire de Ganesha, et le nouvel an hindou Ugali et le nouvel an chinois. Et sur l'île de la Réunion, en référence à Maurice, il y a aussi le Nouvel An tamoul et le festin en l'honneur de la Très Sainte Vierge Noire, et le festin de la déesse Kali, et le festin des vagues, et même le festival de légumes Shushu. Il y aura de la musique, des tam-toms, du sega créole incendiaire ...

Loading...

Laissez Vos Commentaires